LAVEMENT

Prononciation : la-ve-man
Nature : s. m.

1Il ne se dit au propre pour l'action de laver qu'en termes d'église et dans ces locutions-ci : le lavement des pieds ; le lavement des mains ; le lavement des autels Le lavement des pieds, tableau représentant Jésus-Christ qui lave les pieds des apôtres. Fig.
Le baptême, dit-il [Jurieu], ne nous applique ou communique le sang de Jésus-Christ que par forme de lavement , BOSSUET , Euchar. II, 3
Terme d'alchimie. Lavement des philosophes, opération par laquelle l'humide s'élève, circule et retombe sur la matière noire, qui ainsi devient blanche.
2Par extension, remède liquide qu'on introduit par l'anus dans les intestins.
Il me semble toujours que je vois une douzaine de lavements qui me couchent en joue , MOL. , Pourc. II, 4
Que voulez-vous faire ?Prendre ce petit lavement-là : ce sera bientôt fait , MOL. , Mal. im. III, 4
Cette humeur âcre [la bile], en les picotant [les intestins], les agite et leur sert comme d'une espèce de lavement naturel pour leur faire jeter les excréments , BOSSUET , Connaiss. II, 4
Et même elle refuse, étant fort enrhumée, De prendre un lavement lorsqu'il sent la fumée , BOURSAULT , Merc. gal. I, 1
Il faut dire de lui comme le régent disait d'un homme qui prenait force lavements à la Bastille : il n'a que ce plaisir-là , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 3 janv. 1765 Populairement et fig. Un lavement, un homme tourmentant et importun.
XIIIe s.
Quant nostre sires voit ke li hom et la feme sont en pechié et il tornent en repentance et puis vont au lavement de confession , HENRI DE VALENC. , 1
XVIe s.
Ces ulceres peuvent estre temperés par gargarismes anodins, pour leur diminuer l'ardeur, et defendre par ce frequent lavement que... , PARÉ , XVI, 13
Les lavemens ou clysteres , PARÉ , XX, 5
Cercher le lavement de son ame en l'aspersion corporelle de l'eau , CALV. , Instit. 349
Il trouva que l'on avoit appresté des lavemens de vin et d'espiceries odorantes pour laver les piez des conviez , AMYOT , Phoc. 29
Provenç. lavament ; espagn. lavamiento ; ital. lavamento ; du lat. lavamentum, de lavare, laver.