LAPIDATION

Prononciation : la-pi-da-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Action de lapider, et supplice de ceux qui sont lapidés.
[Il faut raconter aux enfants] la descente du Saint-Esprit, la lapidation de saint Étienne, la conversion de saint Paul , FÉN. , t. XVII, p. 47
La femme adultère a mérité la lapidation selon la loi , VOLT. , Russ. II, 10
2Par extension, action de jeter des pierres.
C'est dans cette île que je me réfugiai, après la lapidation de Motiers , J. J. ROUSS. , 5e promenade.
Provenç. lapidatio ; ital. lapidazione ; du lat. lapidationem, de lapidare, lapider.