LANGUETTE

Prononciation : lan-ghè-t'
Nature : s. f.

1Petite langue.
Hélas ! ta petite languette Plus ne bégayera mon nom , *** dans le Dict. de BESCHERELLE
2Ce qui est taillé, découpé, etc. en forme de petite langue. Morceau d'étoffe taillé en languette. 3Petite lame mobile et vibrante qui est placée dans les tuyaux à anche de certains instruments de musique. La languette d'un hautbois, d'une clarinette. Dans l'orgue, partie du tuyau qui est taillée en biseau ou en talus, et qui, coupant le vent, sert de langue à la bouche des tuyaux pour les faire parler. Languette du sautereau, petite pièce de bois taillée en biseau, et adaptée au sautereau des instruments à clavier et à cordes. 4La languette d'une balance, autrement dit l'aiguille, partie qui indique par sa position la justesse de la pesée. 5Petit morceau d'argent ou d'or qui, laissé en saillie à chaque pièce, sert à faire l'essai avant de la marquer du poinçon légal. Saillie que le potier d'étain ménage à l'extrémité du couvercle à charnière d'un vase, et sur laquelle on pèse pour relever le couvercle. Petite pièce de fer par laquelle l'imprimeur prend la frisquette pour la lever ou l'abaisser. 6Feuille de fer battu, après qu'elle a reçu la première façon pour être convertie en fer-blanc. 7Se dit, au trictrac, des figures en pointe blanches ou vertes, sur lesquelles on place les dames. On les nomme plus souvent flèches. 8Terme de maçonnerie. Séparation de quelques pouces d'épaisseur faite de pierres, de briques ou de plâtre, dans l'intérieur d'un puits mitoyen, d'une souche de cheminée, etc. Languette de chausse d'aisance, sorte de cloison de dalles de pierre dure qui sépare une chausse d'aisance à chaque étage. 9Languette de menuiserie, espèce de tenon continu sur la rive d'un ais, réduit environ au tiers de l'épaisseur, pour entrer dans une rainure. Assemblage à languettes et rainures.
Chaque ais aura une rainure et une languette, afin qu'ils s'emboîtent l'un dans l'autre , SACI , Bible, Exode, XXVI, 17 Languette rapportée, tringle que l'on fait entrer dans deux rainures pratiquées sur l'épaisseur de deux planches que l'on veut joindre.
10Terme de marine. Petit coin de bois, que l'on emploie souvent dans les ports et les navires. 11Lèvre inférieure des insectes. 12Terme d'histoire naturelle. Tout appendice long et étroit.
La trachée a dans son entrée une petite languette qui s'ouvre pour donner passage aux choses qui doivent sortir par cet endroit-là , BOSSUET , Conn. II, 5 Particulièrement, en botanique, l'appendice qui termine les demi-fleurons des fleurs composées, nommé aussi et plus souvent ligule.
13Nom de quelques coquilles appelées autrement manches-de-couteau. 14Sorte de bateau marnais qui est pointu par devant et carré par derrière. XIVe s.
Une fascie [bande] la quele a pluseurs grelles chiés [chefs] ou languetes , H. DE MONDEVILLE , f° 78 verso
Prenez un grant miroir, et soit faiblement attachié contre la languette à quoy la caige est tenue , Modus, f° CXXIX
XVIe s.
Celui [serpent] qui tire ainsi hors sa languette, Destruira brief quelcun, s'il ne s'en guette , MAROT , I, 250
L'epiglotte ou languette couvre et descouvre l'orifice du larynx , PARÉ , IV, 15
Diminutif de langue.