LAMPROIE

Prononciation : lan-proî
Nature : s. f.

1Poisson cyclostome qui atteint un mètre et plus, et remonte les fleuves au printemps (petromyzon marinus, L.). Lamproie de rivière et petite lamproie, noms vulgaires du petromyzon fluviatilis, dit aussi pricka. Lamproie cordée, lamproie qui, à une certaine saison, devient dure et n'est plus bonne à manger. 2Nom donné par les ardoisiers à des pyrites de fer et autres corps hétérogènes qui interrompent la fente des ardoises. On les nomme aussi mouches et blanes. XIIe s.
Rois Loeys, qui les François maistroie, L'en fist le don del pris d'une lamproie , Raoul de C. 82
XIIIe s.
Que de lamproies et d'anguilles, Qu'il orent acheté as villes, Bien fu chargie la charrete , Ren. 781
XVe s.
Gorgée comme ung oyseau de proie, Fassonnée comme une chandelle, Durette comme une prunelle, Et cordée comme une lamproye , COQUILLART , Enquête de la simple et de la rusée.
Wall. amproie ; provenç. lampreza, lamprea, lamprada ; catal. lamprea, llamprea ; espag. et portug. lamprea ; ital. lampreda ; angl. lamprey ; allem. Lamprete ; du lat. lampetra, murène (le nom ayant passé d'un poisson à l'autre), qui se trouve dans les gloses, et qu'on interprète par lambere petram, lécher les pierres.