LAMPISTE

Prononciation : lan-pi-st'

1S. m. Ouvrier qui fait et vend des lampes. 2nm et f Celui, celle qui a soin des lampes dans un monastère, dans les lycées, dans les pensions, dans les théâtres.
L'aïeule y remplit [dans un monastère de Bethléem], ainsi que sa fille, l'office de balayeuse, de cuisinière, de lampiste, ce qui ne les empêchait pas de reprendre avec persévérance leurs anciennes études grecques et hébraïques , MONTAL. , Moines de l'Occid. t. I, p. 167
Lampe. On disait lampier au XIIIe siècle, ce qui valait bien mieux que lampiste.