LAMPION

Prononciation : lan-pion
Nature : s. m.

1Petit vaisseau de terre, de fer-blanc ou de verre, dans lequel on met du suif ou de l'huile avec une mèche, et qui sert dans les illuminations.
Dans le quartier Saint-Honoré Est un sabbat de lampions éclairé , DANCOURT , Déroute du pharaon, sc. 25
Le tout à la clarté de vingt mille lampions qui changeront la nuit en jour , VOLT. , Lett. d'Argental, 7 août 1750
2Vase de verre qu'on suspend au milieu des lampes d'église, entre le panache et le culot. 3Terme de marine. Petite lampe dont on se sert lorsqu'on va dans les soutes aux poudres. Terme de fortification. Lampion au parapet, vaisseau de fer où l'on met du goudron et de la poix pour éclairer la nuit. 4Populairement, un lampion, un chapeau à trois cornes, ainsi dit d'après la forme. XVIe s.
Pour deux escandailz d'huyle, tant pour le brusler aux lampions que pour manger, Stolonomie , dans JAL
Dérivé de lampe.