LAMENTER

Prononciation : la-man-té

1V. a. Plaindre par lamentations.
Le chantre désolé lamentant son malheur , BOILEAU , Lutr. IV
Pendant que tout le reste de la Syrie pleurait et lamentait la perte de l'armée, où il y avait peu de familles qui n'eussent quelque proche parent , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. IX, p. 366, dans POUGENS
Lamenter ses douleurs , DUCIS , Oscar, I, 2 Prononcer comme en lamentation.
Lamentant tristement une chanson bachique , BOILEAU , Sat. III
2V. n. Vous avez beau pleurer et lamenter.
Rien n'est plus ennuyeux que d'entendre lamenter un enfant , J. J. ROUSS. , Nouv. Hél. dans GIRAULT-DUVIVIER
3Se lamenter, v. réfl. Pousser des lamentations. Ces femmes se sont lamentées tout le jour.
La nuit était noire, on la passa à se lamenter , VOLT. , Blanc et noir. Par exagération. Se plaindre beaucoup.
Vous vous lamentez, dans votre lettre du 20 septembre, de n'être point brigadier des armées du roi, tandis que vous l'êtes , VOLT. , Lett. la Houlière, 22 oct. 1770
Vous êtes bien bon de vous lamenter pour des hommes qui vous verraient brûler en riant , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 12 mai 1767
XIIe s.
N'i a celui ne plurt e sei lement , Ch. de Rol. CXXXVI
XIIIe s.
En la maison Symon chascune s'en gamente , Berte, XLVIII
XVe s.
Quand le noble roi Charles de France eut ouï sa soeur ainsi lamenter , FROISS. , I, I, 8
Et qui n'a vaillant un navet, Triste, dolent se doit clamer, Et son temps perdu lagmenter , E. DESCH. , Poésies mss. f° 196
XVIe s.
Car vous lamenterez et pleurerez , BÈZE , St Luc, VI, 25
L'homme est guary qui puet se lamenter , RONS. , 630
Le herault trouva plusieurs en la ville, qui lamentoient la mort du roy , AMYOT , Thés. 26
Ses amis pleurants et lamentants autour de luy , MONT. , I, 6
Wallon, se lammenter ; norm. guermenter ; Berry, se guementer ; du lat. lamentari. Il a donné dans les patois et l'ancien français gamenter, guementer, par le changement de l'l en g (comparez vomir et gomir, lièvre et gueuvre) ; puis guermenter, garmenter, avec l'épenthèse d'une r, comme arme pour âme, hurler pour uller, etc. Lamentari est le verbe dénominatif de lamentum, qui représente clamentum, par une chute du c qui n'est pas sans exemple en latin ; clamentum tient à clamare (voy. CLAMEUR).