LAMBINER

Prononciation : lan-bi-né
Nature : v. n.

Agir lentement. Il ne fait que lambiner. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir. XVIe s.
Lambiner , OUDIN , Dict.
Lambeliner , OUDIN , ib.
D'après Mercier, Lambin, célèbre commentateur de Lucrèce, de Cicéron, de Plaute, etc. ennuya même les savants par le soin minutieux qu'il a constamment de rapporter avec la plus scrupuleuse exactitude les diverses leçons des auteurs qu'il commente ; et fit naître le mot lambiner, dont on se sert encore quelquefois. M. Scheler élève quelques doutes contre cette étymologie, se demandant si lambiner et lambeau ne seraient pas le même radical, faisant remarquer qu'en allemand trödeln signifie également lambiner et faire le fripier, et que cette langue, qui a Lappen, lambeau, a aussi verlappen, verläppern, dépenser son temps à des vétilles.