LAMBERT (SAINT-)

Prononciation : sin-lan-bêr

C'est aujourd'hui la Saint-Lambert, Qui quitte sa place la perd ; locution qui vient, dit-on, de ce que la ville de Troyes, prise le jour de la Saint-Lambert en 1590, fut reprise presque aussitôt après. Il est aujourd'hui Saint-Lambert ; Qui sort de sa place il la pert, OUDIN, Curios. franç. Il serait possible que dans ce dicton la prise de Troyes ne fût pour rien, et qu'il n'y eût là qu'un jeu de rime ; ce qui porte à le croire, c'est que, quand on peut reprendre sa place, on dit : C'est aujourd'hui la Saint-Laurent, Qui perd sa place la reprend.