LAIDERON

Prononciation : lè-de-ron
Nature : s. f.

Jeune fille ou jeune femme laide.
Je vous avertis que Mlle Corneille est une laideron extrêmement piquante , VOLT. , Lett. Richelieu, 27 janv. 1762
1. Voltaire et Béranger ont écrit laidron.
Est-il vrai que vous vous êtes opposé à la réception de la petite Duranci ? pourquoi ? il me semble qu'on en peut faire une très jolie laidron de soubrette , VOLT. , Lett. d'Argental, 25 juill. 1760
D'un laidron je deviens l'époux, Priant qu'il ne soit que volage , BÉRANG. , Ange gard.
2. On voit aussi que Béranger l'a fait masculin. En effet quelques personnes, à cause de la finale, disent un laidron.
XVIe s.
La bonne laideron ressemble à la poule de qui la plume est meprisée, et la chair estimée , YVER , p. 562
Dérivé de laid.