LAIDEMENT

Prononciation : lè-de-man
Nature : adv.

D'une laide manière.
Ce ne fut tout : car à grands coups de gaule Le pèlerin vous lui froisse une épaule, De horions laidement l'accoutra , LA FONT. , Coc.
XIe s.
Sur la vert herbe mout laidement [il] se culche , Ch. de Rol. 182
XIIIe s.
Là me souvint des gens de male guise Qui m'ont mis sus mensonge à escient, Que j'ai chanté des dames laidement , QUESNES , Romanc. p. 89
Car toute nostre gent s'enfuirent si laidement que il y en ot plusieurs qui de desesperance se noierent en la mer , JOINV. , 271
XIVe s.
Aucuns jettent leurs armeures, ou se rendent, ou font aucunes autres choses laidement , ORESME , Eth. 99
XVIe s.
Et [toi Minerve] prens en main les armes, sans enfler Si laidement tes joues à soufler , AMYOT , Comment refréner la colère, 12
Laide, et le suffixe ment ; provenç. laiamen ; ital. laidamente.