LACER

Prononciation : la-sé ; quelques-uns, à tort, prononcent lâ-sé, et confondent ce verbe avec lasser ; le c prend une
Nature : v. a.

1Serrer avec un lacet. Lacer un corset, un bas de peau. Lacer une femme. Se faire lacer. 2Terme de marine. Lacer la voile, attacher à la vergue une partie de la voile ; ce qui se pratique quand le vent est violent. Lacer la voile, se dit aussi de deux voiles qu'on réunit au moyen d'un petit filin ou raban. Lacer ou mailler une bonnette, attacher une bonnette à une voile à l'aide de petits anneaux en cordage qui servent à la laçure. 3Faire les mailles d'un filet. 4Terme de chasse ou de meute. Couvrir la femelle, en parlant des chiens. Une chienne qui a été lacée par un mâtin. 5Se lacer, V. réfl. Se serrer avec un lacet Cette femme se lace elle-même. XIe s.
[Ils] lacent lur helmes , Ch. de Rol. LXXVIII
XIIe s.
Uns grans sollers aveit, que uns freres li presta, Entur le col del pié à nuals les laça , Th. le mart. 50
Asolez [absolvez], funt il, cels qui sunt escumengié [excommuniés] E cels qui sunt par vus suspendu e lacié , ib. 148
XIIIe s.
Dont s'en alerent cele part tout d'un front, et furent tuit armé es vessiaus, les hiaumes lacés , VILLEH. , CLXX.
Lacié [pris] m'avés, n'en puis retraire, Ou bien m'en prenge, ou mal m'en viegne , Fl. et Bl. 2268
Robe porprine vestue [il] ot ; Si fu laciés au mix [mieux] qu'il pot , ib. 2869
Après fit lachier son hyaume et puis prist son escus , H. DE VALENC. , XXXI
XVIe s.
Et resta tenant ses deuz bras sus la poictrine, lassez l'ung sus l'aultre , RAB. , Pant. III, 20
Lacs ; anciennement au régime singulier, lac ; wallon, lèsi ; namur. lâsi ; provenç. lassar, lachar. Le sens de lacs s'est plus particulièrement conservé dans enlacer.