legitimer

Prononciation : lé-ji-ti-mé
Nature : v. a.

1Rendre légitime. Légitimer un enfant naturel.
Vous saurez que le père avait longtemps devant Cette fille légitimée , LA FONT. , Coupe.
Ils n'ont plus de rempart que l'abri de l'autel Où Dieu légitima leur lien mutuel , LEMERC. , Frédég. et Br. I, 1 Faire reconnaître son pouvoir, son titre pour authentique. Il a fait légitimer sa commission.
2Justifier, excuser. Rien ne peut légitimer une aussi mauvaise action.
Par le bonheur public légitimer sa gloire , BRIFFAUT , Ninus II, II, 4
3Se légitimer, v. réfl. Être légitimé, justifié. Des actes qui se légitiment par la nécessité. XIVe s.
Bernard, gloseur des decretales, dit que le pape peut legitimer, quant aux honneurs seculiers, ceux qui sont de sa juridiction temporelle , le Songe du vergier, I, 107
XVIe s.
Là l'escusson, se reprenant, bourgeonne et produit des vergetons, dont l'arbre se façonne, se legitime, se fertilie selon vostre intention , O. DE SERRES , 667
Le pape ne peut legitimer bastards et illegitimes pour les rendre capables de succeder ou leur estre succedé , P. PITHOU , 21
Légitime 1.