legitimation

Prononciation : lé-ji-ti-ma-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

1Action de légitimer un enfant naturel.
Harlay, consulté sur la légitimation d'enfant sans nommer la mère, avait donné la planche du chevalier de Longueville, qui fut mise en avant, sur le succès duquel ceux du roi passèrent , SAINT-SIMON , 17, 198
2Reconnaissance authentique et juridique des pouvoirs d'un envoyé, d'un député, etc. Après la légitimation de ses pouvoirs auprès de la diète, il est entré en fonctions. XIVe s.
Par ceste legitimation , le Songe du vergier, I, 107
XVIe s.
Ce roi miserable, se voiant ainsi defavorizé, eut recours au pape, pour le prier d'estre juge de sa legitimation , D'AUB. , Hist. XI, 397
Légitimer.