JUSTESSE

Prononciation : ju-stè-s'
Nature : s. f.

1Nom abstrait de juste pris dans le sens de remplissant ou s'adaptant exactement. La justesse d'une vis et de l'écrou dans lequel elle entre. 2Qualité de choses qui se rapportent l'une à l'autre avec une grande exactitude.
Je sais bien que la représentation raccourcit la durée de l'action, et qu'elle fait voir en deux heures, sans sortir de la règle, ce qui souvent a besoin d'un jour entier pour s'effectuer ; mais je voudrais que, pour mettre les choses dans leur justesse, ce raccourcissement se ménageât dans l'intervalle des actes , CORN. , Examen de Mélite.
La nourrice parut en même temps que nous, Et se pâma soudain avec tant de justesse Que cette pâmoison nous livra sa maîtresse , CORN. , la Veuve, IV, 6
J'ai cru mettre la chose dans un peu plus de justesse par quelques précautions que j'y ai apportées , CORN. , Examen de Médée.
Je lui envoyai [à mon fils] un carrosse au Bourget, et je vins avec un autre à six chevaux le trouver ici, où je ne croyais pas trop qu'il dût arriver si précisément ; cependant le hasard, qui est quelquefois plaisant, nous fit tous deux rencontrer au bout de l'avenue ; cette justesse nous fit rire , SÉV. , 23 oct. 1676
3Fig. Exacte convenance. La justesse d'une expression, d'une métaphore, d'un raisonnement.
Elle [Mlle de Scudéry] fut remercier [d'une pension] Sa Majesté un jour d'appartement ; elle fut reçue en toute perfection ; c'était une affaire que de recevoir cette merveilleuse Muse ; le roi lui parla, et l'embrassa pour l'empêcher d'embrasser ses genoux ; toute cette petite conversation fut d'une justesse admirable , SÉV. , 5 mars 1683
Sa vive imagination [de Chaulieu] Prodiguait dans sa douce ivresse Des beautés sans correction Qui choquaient un peu la justesse , VOLT. , Temple du goût.
4Qualité de l'esprit, qui fait qu'on met dans les choses intellectuelles une exacte convenance.
Il y a deux sortes de justesse : l'une paraît dans le bon tempérament qui se trouve entre l'excès et le défaut ; elle dépend moins de l'esprit et de l'intelligence que du goût et du sentiment ; et, quand l'esprit y contribue, on peut dire, si vous me permettez de le dire ainsi, que c'est un esprit de goût et de sentiment , MÉRÉ , De la justesse.
L'autre justesse consiste dans le vrai rapport que doit avoir une chose avec une autre, soit qu'on les assemble ou qu'on les oppose ; et celle-ci vient du bon sens et de la droite raison ; pour peu qu'on y manque, ceux qui ont le sens net y prennent garde, ou du moins ils en sont persuadés sitôt qu'on les en avertit , MÉRÉ , ib.
Mais notre hôte surtout pour la justesse et l'art Élevait jusqu'au ciel Théophile et Ronsard , BOILEAU , Sat. III
Usant [Socrate] d'une sorte d'équivoque, pour dire vrai, sans pourtant s'attribuer à lui-même le mérite de sa justesse à conjecturer sur l'avenir , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. IV, p. 361, dans POUGENS
La justesse de l'esprit dépend de la droiture du coeur et du calme des passions , DUCLOS , Consid. moeurs, ch. 14
Je suis charmé de son esprit juste et délicat [de la duchesse de Choiseul] ; sans justesse d'esprit, il n'y a rien , VOLT. , Lett. Mme du Deffant, 30 juillet 1768
Parlant avec justesse et jamais savamment , VOLT. , Trois manières.
Je sais qu'elle [la duchesse de Choiseul] a, outre les grâces, justesse dans l'esprit et justice dans le coeur , VOLT. , Lett. Mme du Deffant, 13 juill. 1768
5Qualité de ce qui offre exactitude dans les rapports, dans les proportions. Cette balance est d'une grande justesse. La justesse de la voix. La justesse des sons.
Leurs bases, corniches, amortissements étalent tout ce que peut la justesse de l'architecture , CORN. , Andromède, décor du 4e acte.
Cette bourrée, dansée, sautée, coulée naturellement et dans une justesse surprenante, vous divertirait assurément , SÉV. , 11 juin 1676
6Qualité qui fait apprécier les sons, les distances, etc. d'une manière exacte. Justesse du coup d'oeil.
On ne se douterait pas qu'un chant aussi varié que celui du rossignol est renfermé dans les bornes étroites d'une seule octave ; c'est cependant ce qui résulte d'une observation attentive d'un homme de goût, qui joint la justesse de l'oreille aux lumières de l'esprit , BUFF. , Ois. t. IX, p. 137, dans POUGENS
7Manière de faire une chose avec exactitude, précision. La justesse du tir. Il joue du violon, il chante avec justesse. Il manie un cheval avec une justesse parfaite.
Si vous aviez vu la violente contorsion que cet éclat de bombe fit à son épée [du fils de Mme de Grignan], et combien il s'en est peu fallu qu'il n'ait été tué, vous admireriez l'adresse et la justesse de la main [de la Providence] qui a mesuré ce coup , SÉV. , 19 déc. 1688
Qui est-ce qui a purifié avec tant de justesse cet air que nous respirons ? , FÉN. , Exist. 14 Terme de manége. Donner les plus grandes justesses, perfectionner un cheval déjà dressé.
JUSTESSE, PRÉCISION. Dans justesse, il n'y a que l'idée de juste ; dans précision, il y a étymologiquement l'idée de couper, retrancher (du latin praecidere). Par conséquent, ce qui a de la justesse convient parce qu'il s'adapte exactement ; ce qui a de la précision convient parce qu'il n'y a rien de superflu. Juste, au sens de : qui s'adapte exactement. On a dit autrefois justeté.