JUSSION

Prononciation : ju-sion ; en vers, de trois syllabes
Nature : s. f.

Commandement. Lettres de jussion, commandement par lequel le roi enjoignait aux autorités supérieures de faire une chose qu'elles avaient refusé de faire.
Le Châtelet refusa l'enregistrement ; on l'y força par des lettres de jussion , VOLT. , Louis XV, 36
C'est par cet esprit que ce même parlement a résisté si longtemps à la réforme du calendrier, qu'il a défendu d'enseigner d'autre doctrine que celle d'Aristote, qu'il a proscrit l'émétique, qu'il a fallu plusieurs lettres de jussion pour lui faire enregistrer les lettres de pairie d'un Montmorency , VOLT. , Moeurs, 121
XVIe s.
Cela n'adoulcit pas seulement l'aspreté de la reprehension et do la jussion, ains engendre une emulation envers soy-mesme , AMYOT , Comment discern. le flatteur de l'ami, 58
Sans aultres lettres iteratives, ni de seconde jussion , CARLOIX , IX, 6
Lat. jussionem, ordre, de jussum, supin, appartenant à jubere, ordonner. Jussum est le supin, non de jubere, qui, représentant ju-hibeo, ferait jubitum, comme adhibeo, adhibitum, mais de l'ancien verbe jussere (jussitur, dans Caton, pour jubetur).