JURIDICTION

Prononciation : ju-ri-di-ksion ; en vers, de cinq syllabes ; on trouve souvent écrit, dans les éditions du XVIIe siè
Nature : s. f.

1Pouvoir du juge, de celui qui a droit de juger.
Depuis qu'il [Hérode] eut attaqué cette assemblée [le sanhédrin], qui était comme le sénat fondé par Moïse et le conseil perpétuel de la nation où la suprême juridiction était exercée , BOSSUET , Hist. II, 10
Qui ne sait que l'Église était dans une espèce de servitude ? la juridiction séculière ne laissait presque plus rien à faire à la spirituelle , BOSSUET , le Tellier.
Quelles précautions M. le Tellier n'avait-il pas accoutumé de prendre dans les rémissions et les grâces qu'il accordait, craignant également de prodiguer ou de resserrer les bienfaits du prince, se souvenant du pouvoir de la juridiction, et n'oubliant pas les faiblesses de l'humanité ? , FLÉCH. , le Tellier.
Élisabeth n'avait d'autre juridiction sur elle [Marie Stuart] que celle du puissant sur le faible et sur le malheureux , VOLT. , Moeurs, 169 Fig.
Il [un casuiste] ne se garantirait pas d'une censure [pour une galanterie ridicule], quoique, pour s'en défendre, il se servît de cette raison que la Sorbonne n'a point de juridiction sur le Parnasse, et que les erreurs de ce pays-là ne sont sujettes ni aux censures ni à l'inquisition , PASC. , Prov. X
Degré de juridiction, chacun des tribunaux devant lesquels une même affaire peut être successivement portée. Cette affaire a passé par les deux degrés de juridiction.
2Le ressort, l'étendue du lieu, où le juge a le pouvoir de juger. La juridiction de cette cour est fort étendue. Fig. Cela n'est point de votre juridiction, se dit à quelqu'un qui se mêle d'une chose qu'il n'entend pas. 3Corps de judicature, compagnie de juges. Cette juridiction est bien, est mal composée. XIIIe s.
Hors du pooir de l'eglise et de le [la] juridiction , TAILLIAR , Recueil, p. 251
Et est resons que l'une justice ayde à l'autre ; c'est à entendre : la justice de sainte Eglise à la laie [laïque] juridition, et la laie juridition à sainte Eglise , BEAUMANOIR , I
Arbitre est maniere de juge qui n'a point de juridiction, fors tele que les parties lor donent par le [la] vertu du compromis , BEAUMANOIR , XLI, 7
XIVe s.
Avoir la cognoissance ou jurisdicion de quelconques altercacions , ORESME , Thèse de MEUNIER.
Provenç. jurisdictio ; esp. jurisdiccion ; ital. giurisdizione ; du lat. jurisdictionem (voy. JURIDIQUE).