JUPON

Prononciation : ju-pon
Nature : s. m.

1Jupe plus courte que les femmes mettent sous les robes.
Et son petit jupon Laisse entrevoir sa jambe blanche et fine , VOLT. , Ce qui plaît, etc.
Lâche guerrier, à qui je ferai porter le jupon d'écorce de la vieille femme , CHATEAUB. , Natch. II
2Il s'est dit aussi de la partie de l'habit de l'homme qui descend comme une jupe.
Vous pourriez bien ici sur votre noir jupon, Monsieur l'huissier à verge, attirer le bâton , MOL. , Tart. V, 4
XIVe s.
Un bon gippon de soie en l'eure [il] lui donna : Onques ne l'ot vestu, ne par dedens entra , Guesclin. V. 1615, 1617
Tous nus sont sur les champs et tous lor draps ostez, Armures, bacinés et juppons bien ouvrez , ib. 6299
XVe s.
Ly uns se vest court d'un juppon ; Ly autres long jusqu'au talon , E. DESCHAMPS , Poésies mss f° 404
Dérivé de jupe ; bourg. gipon ; norm. jupin, sorte de casaque ; provenç. jupon, jupio ; espagn. jubon ; port. gibão ; ital. giubbone. On disait beaucoup dans l'ancienne langue jupel, jupeau.