JOUXTE

Prononciation : jouk-st'
Nature : prép.

Vieux mot qui signifie proche. Jouxte le palais. Conformément à. Jouxte la copie originale. XIe s.
Souz Alixandre [Alexandrie] [il y] ad un port juste mer , Ch. de Rol. CLXXXV
XIIe s.
L'apostolies [le pape] l'asiet juste lui erramment, E bien seit il venuz, co li ad dit suvent , Th. le mart. 58
XIIIe s.
E. moru et fu enfouis ricement à saint Denis jouxte son pere Loeys le Justicier , Chr. de Rains, p. 10
XVIe s.
Saint Paul estant de son dire croyable Dit : j'ay vescu des hommes incoulpable Jouxte la loy : n'ayant de Christ notice , MAROT , I, 278
Provenç. josta ; ital. giusta ; du lat. juxta, près de. Quant à juxta, l'opinion la plus probable est celle de Corssen (Beitraege, p. 287), qui l'explique comme ablatif féminin singulier [comparez circa ( a long), intra ( a long)], contraction de jugi-sta ( a long), superlatif de l'adjectif jugis, continu ; pour jugis, comparez jugum, joug, jungere, joindre.