JOLIER

Prononciation : jo-li-é
Nature : v. n.

Faire le joli (terme vieilli).
Mme de Montespan couchait tous ses rideaux ouverts, ses veilleuses [gardes] autour d'elle, qu'à toutes les fois qu'elle se réveillait, elle voulait trouver causant, joliant ou mangeant , SAINT-SIMON , 180, 155
XIVe s.
Tu es garçon [homme de mauvaises moeurs] ; car tu as pris une femme, la quelle tu as fait joliver à autre avant que tu l'espousasse , DU CANGE , jocare.
XVe s.
Adonc courut voix dedans Paris : le roi sera ci tantost ; lors s'armerent et jolierent plus de vingt mille Parisiens, et se mirent hors sur les champs , FROISS. , II, III, 205
Joli.