JOCKEY

Prononciation : jo-kè
Nature : s. m.

1Jeune domestique, chargé principalement de conduire la voiture en postillon. 2Particulièrement, ceux qui montent les chevaux dans les courses. 3Jeu qui se joue avec un trictrac. Mot anglais qui, du reste, est une altération du français Jaquet, nom propre, diminutif de Jacques, beaucoup usité jadis pour signifier un homme de peu, un niais, un parasite. JOCKEY. Ajoutez : - REM. 1. À la fin du XVIIIe siècle, on disait jacquet, qui est la forme française.
Le comte d'Artois... s'élançant dans la foule du peuple pour encourager ses postillons ou jacquets , MERCI-ARGENTEAU , Corresp. secrète, dans Journ. des Débats, 31 août 1875, 3e page, 6e col.
2. L'orthographe a beaucoup varié. Quelqu'un s'avance ; ces dames vont sortir sans doute ; ce jocquez vient annoncer que la voiture est là, cité de J. B. PUJAULX, Paris à la fin du XVIIIe siècle (an IX, 1804), ch. des Modes du jour, dans E. DE LA BÉDOLLIÈRE, Hist. de la Mode, ch. XIV. Cuisiniers, jocqueis et rôtisseurs, Lett. du P. Duchêne, 9e lettre, p. 4.