JETON

Prononciation : je-ton
Nature : s. m.

1Pièce de métal, d'ivoire, etc. plate et ordinairement ronde, dont on se servait autrefois pour calculer des sommes.
Les jetons se réduisent à une échelle dont les puissances successives, au lieu de se placer de droite à gauche, comme dans l'arithmétique ordinaire, se mettent du bas en haut, chacune dans une ligne, ou il faut autant de jetons qu'il y a d'unités dans les coefficients , BUFF. , Ess. arithm. mor. Oeuvr. t. X, p. 178
Mais n'oubliez jamais, si j'obtiens votre grâce, Qu'eussions-nous l'un et l'autre encor plus de pouvoir, Nous sommes des jetons que le roi fait valoir , BOURSAULT , Ésope à la cour, II, 5
Solon disait que.... les gens de cour ressemblaient aux jetons dont on se sert pour compter : qu'ils représentaient plus ou moins selon la fantaisie du prince , FÉN. , Solon.
2Pièce de métal ou d'ivoire dont on se sert pour marquer et compter au jeu.
Mille louis sont répandus sur le tapis, il n'y a pas d'autres jetons , SÉV. , 299 Être faux comme un jeton, avoir un caractère faux, locution prise de ce que les jetons ne sont pas en un métal précieux, et de ce qu'ils le simulent plus ou moins.
3Jeton de présence, jeton de métal que l'on donne, dans certaines sociétés ou compagnies, à chacun des membres qui sont présents à une séance, à une assemblée.
Quand pour trente deniers Judas vendit son maître, Il fit un crime horrible et que nous détestons ; Aujourd'hui la Fontaine est un semblable traître, Qui vend son bon ami pour gagner trois jetons , FURETIÈRE , Factums, t. II, p. 248 Par extension, jeton de présence, honoraire payé pour chaque séance. Jeton de cinq francs, de trois francs. Les membres des académies touchent des jetons de présence. Dans les compagnies qui ne se soutiennent qu'à l'aide de cotisations, jeton de présence, simple compte du nombre des séances auxquelles un membre a assisté, d'après lequel la cotisation annuelle se trouve diminuée.
4Terme rural. Essaim d'abeilles qui quitte la ruche. 5Terme de fondeur. Petit instrument pour vérifier si les caractères d'imprimerie sont bien de niveau les uns avec les autres. XIVe s.
Gectons de la chambre des comptes de Monseigneur le duc d'Orleans , DE LABORDE , Émaux, p. 328
Certaine quantité de morceaux de cuivre à forme de gettons non signés , DU CANGE , artificium.
XVe s.
Est droit que je die des beaulx gectons [rejetons] et vers, des fueilles fresches et belles , CHRIST. DE PISAN , Charles V, II, 17
XVIe s.
Chacune d'elles [abeilles] desire estre près le roy, et, s'il est las, le portent ; et, en quelque part qu'il s'arreste, tout le jetton [essaim] s'arrestera et se campera , PARÉ , Animaux, 6
Ayans droict ainsi que les mareschaux de France, d'une bourse de cent jettons d'argent , Lett. pat. 12 septembre 1578
Nous jugeons de luy [un homme qui croît en crédit], non selon sa valeur, mais à la mode des jectons, selon la prerogative de son rang , MONT. , IV, 53
Dérivé de jet, qui a eu le sens de jeton.