JARGONNER

Prononciation : jar-go-né
Nature : v. n.

1Parler un langage corrompu, non intelligible. Ils jargonnaient ensemble. Activement.
Ce More qui jargonne Certains mots qui ne sont entendus de personne , TH. CORN. , l'Inconnu, I, 6
2Parler entre ses dents, d'une voix indistincte.
M. de Noyon jargonna longtemps avant de se rendre, mais à la fin il ne put se défendre des soupçons , SAINT-SIMON , 24, 25 En ce sens il est quelquefois actif. Qu'est-ce qu'ils jargonnent ?
3Activement. S'exprimer en un jargon ou langage particulier à certaines gens.
Il plaisante fort mal.... il jargonne le sentiment, le coeur , LANOUE , Coquette corr. III, 5
4Terme de fauconnerie. Crier comme l'oie, ou le jars. XIIIe s.
Quand cil ne sait plus que respondre, Pour l'abaubir, pour le confondre, à gardoner et à mesdire, Se prent, et lui commence à dire.... , DU CANGE , gardo.
XVe s.
Or ça, vieillard de pute afaire, Vien jargouiller au commissaire , Mart. de St Denis
Et plus causer et jargonner Qu'une vieille qui teille , BASSELIN , LVIII
Il eut un oncle lymosin Qui fut frere de sa belle ante : C'est ce qui le fait, je me vante, Gergonner en lymosinois , Patelin
Je congnois quant pipeur jargonne , VILLON , Ballade.
XVIe s.
J'oy d'autre point le pivert jargonner, Siffler l'escoufle, et le butor tonner , MAROT , I, 223
Ils [les domestiques] ne parloient en ma compaignie qu'autant de mots latins que chascun en avoit apprins pour jargonner avec moy , MONT. , I, 194
Un autre qui jargonnoit l'italien , D'AUB. , Faen. III, 19
Quand les oyes, canes et canars s'espluchent, et ensemble jargonnent, c'est signe de pluye , PARÉ , Animaux, 2
Ils jargonnent comme les jars, ils raucoulent comme colombes , PARÉ , ib. 25
Jargon 1.