JARDINER

Prononciation : jar-di-né

1V. n. Travailler au jardin, en parlant de personnes pour qui ce genre de travail est un amusement.
Il [l'enfant] n'aura pas vu deux fois labourer un jardin, semer, lever, croître des légumes, qu'il voudra jardiner à son tour , J. J. ROUSS. , Ém. II
....Notre grand Frédéric passe une partie de son temps à jardiner et à cultiver des melons , BERN. DE ST-PIERRE , Voy. en Silésie. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
2V. a. Terme d'eaux et forêts. Jardiner un bois, l'exploiter par la méthode de jardinage.
Cette manière d'exploiter les bois en les jardinant est en usage dans plusieurs endroits , BUFF. , Hist. nat. introd. part. exp. Oeuv. t. VIII, p. 423 Ne laisser qu'une seule tige à chaque pied d'arbre, dans un plant qu'on veut élever en futaie.
3V. a. Terme de fauconnerie. Jardiner un autour, l'exposer au soleil, pour lui faire prendre l'air. XVe s.
J'ay mon mari qui se rigole De moi et s'en va jardinant Avecques mainte femme fole Chascun jour ou le plus souvent , EUST. DESCH. , poésies, f° 334
XVIe s.
À Avignon l'on jardine avec la pointe de la grande et large aissade , O. DE SERRES , 506
Il me souvient d'un gentil homme qui, passant sa main par dessus sa bosse, luy ayant dit : voilà un bon billot pour jardiner mes oyseaux, il repondit : oui bien les niais , BOUCHET , Serées, livre II, p. 206, dans LACURNE
Jardin ; picard, gardiner.