jansenisme

Prononciation : jan-sé-ni-sm'
Nature : s. m.

1Doctrine de Jansénius sur la grâce qu'il appelle efficace parce que sans elle l'homme ne peut faire le bien, et sur la prédestination d'après laquelle Jésus-Christ n'est pas mort pour tous les hommes.
Pourquoi ne vous laverez-vous pas aussi bien du soupçon de jansénisme ? , MAINTENON , Lett. au card. de Noailles, 19 févr. 1701
La vertu n'était point sujette à l'ostracisme, Ni ne s'appelait point alors un jansénisme , BOILEAU , Sat. X
Le jansénisme inquiéta la France plus qu'il ne la troubla , VOLT. , Louis XIV, 37
Mme de Longueville, ne pouvant plus cabaler pour la fronde, cabala pour le jansénisme , VOLT. , ib.
Les plus célèbres partisans du jansénisme vivaient à l'abbaye de Port-Royal des champs, ce berceau de la première philosophie et de la bonne littérature , DUCLOS , Règne de Louis XIV, Oeuv. t. V, p. 113, dans POUGENS.
2Fig. Grande sévérité, même sur des minuties, exagération de l'idée du devoir, ce qui était propre aux jansénistes.
Par respect pour sa femme, il osait à peine l'aimer ; le résultat d'un pareil jansénisme est facile à deviner , CH. DE BERNARD , Un acte de vertu, § 1
Voy. JANSÉNIEN.