JAIS

Prononciation : jê ; l's se lie : du jê-z admirable
Nature : s. m.

1Espèce de bitume, solide, dur, compacte et très noir, qu'on regarde comme du bois charbonné et imprégné de pétrole, et qu'on taille pour en faire divers petits ouvrages, comme des colliers, des bracelets, des boutons de deuil, etc. Cela est noir comme jais, comme du jais. Huile de jais. 2Verre qu'on teint de différentes couleurs, et qui imite le jais. Du jais blanc. Du jais bleu. 3Adj. Noir jais, noir d'un vernis brillant. On dit aussi : jaïet. XIIIe s.
Il est accordé entre les mestres patrenostriers d'ambre et de gest, que il ne ouvreront jamès de nuiz des dites patenostres , Liv. des mét. 71
XIVe s.
Paternostres de perles et de jayet, où il y a XXXVI grosses perles et IX enseignaulx d'or , DE LABORDE , Émaux, p. 350
Un hanap à couvercle de gest despecié , DE LABORDE , ib. 349
XVIe s.
Huile de jayet , PARÉ , XXVI, 4
Wallon gaiète ; du lat. gagates.