JAILLIR

Prononciation : ja-llir, ll mouillées, et non ja-yir
Nature : v. n.

Sortir impétueusement, en parlant de l'eau ou de quelque autre fluide. L'eau a jailli soudain.
Ou c'est du sang mortel qui de l'hydre jaillit Et que ce traître esprit peut-être recueillit , ROTR. , Herc. mour. IV, 1
Et je vois jaillir l'Hippocrène, Sous le pied du cheval ailé , LA MOTTE , Odes, t. I, p. 72, dans POUGENS Par extension.
Des veines d'un caillou qu'il frappe au même instant, Il fait jaillir un feu qui pétille en sortant , BOILEAU , Lutr. III
La lumière qui jaillit en torrents de ces soleils , VOLT. , Dial. 29
Fig. Les traits brillants qui jaillissent de l'imagination de ce poëte.
La vérité jaillit du plus léger indice , C. DELAV. , Vêpr. sicil. III, 3
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
XIIe s.
Il prent trois pox [poils] de l'ermin qu'ot vesti, Parmi les mailles de l'auberc esclarci, Enver Raoul les jeta et jali, Puis li a dit.... , Raoul de C. 91
XIIIe s.
Crestien ont les Turs en si grant destroit mis, Qu'as espées d'acier en ont dis mis [mille] ocis, Et quinze cens en ont ens el Ferne jalis , Ch. d'Ant. IV, 859
XVIe s.
Il en sourdit incontinent un grand feu et une flamme claire qui jalit vers le ciel , AMYOT , Sylla, 12
Il le tua devant ses yeux, si près de luy, que le sang en jalit sur luy , AMYOT , Phocion, 43
De çà, de là virant et tournoyant, Comme l'esclair du soleil flamboyant Ou du croissant fait jaillir la lumiere Sur l'eau tremblante.... , RONSARD , cité dans MÉNAGE
Lat. jaculari, lancer, de jaculum, javelot, avec un changement de conjugaison (jaillir, au lieu de jailler), changement qui provient peut-être, dit M. Scheler, de l'influence de saillir ; jaculum lui-même vient de jac-io (voy. JET). Le sens ancien du verbe jaillir est actif et veut dire lancer, jeter.