JADE

Prononciation : ja-d'
Nature : s. m.

Pierre compacte, tenace, qui raye le verre et même le quartz.
Le jade est un silicate d'alumine et de chaux, avec deux ou trois centièmes de soude ; on le portait autrefois en amulette contre les maladies des reins, et il était dit pour cela pierre néphrétique ; le jade n'est pas, comme les autres produits de la nature, universellement répandu ; je ne sache pas qu'il y en ait en Europe : le jade blanc vient de la Chine, le vert de l'Indostan, et l'olivâtre de l'Amérique méridionale , BUFF. , Min. t. VII, p. 53
On a donné à ce jade vert le nom de pierre des Amazones, parce qu'on le trouve en grande quantité dans le fleuve qui descend des hautes montagnes du Pérou , BUFF. , Min. t. I, p. 78 Matière argileuse qui prend une grande dureté, qui provient d'une île au sud de la Nouvelle-Zélande et que l'on façonne en Europe de différentes manières fort élégantes. Jade de Saussur, saussurite.
Origine inconnue. JADE. Ajoutez : - ÉTYM. Chinois, yu-tche ; la dernière syllabe a dû subir une modification analogue à celle de tcha, prononcé té en dialecte du Fo-kien, d'où le français thé, et l'anglais tea (M. le chanoine Bertrand).