INTRODUIRE

Prononciation : in-tro-dui-r'
Nature : v. a.

1Conduire quelqu'un dans un lieu.
Vous qu'elle [Marie - Thérèse] assistait avec tant de joie.... quel admirable panégyrique prononceriez-vous, par vos gémissements, à la gloire de cette princesse, s'il m'était permis de vous introduire dans cette auguste assemblée ! , BOSSUET , Mar.-Thér.
Hé quoi ! lorsque le jour ne commence qu'à luire, Dans ce lieu redoutable oses-tu m'introduire ? , RAC. , Esth. II, 1
Le valet étonné introduisit les deux voyageurs , VOLT. , Zadig, 20
2Faire entrer dans. Introduire la main dans une ouverture. Introduire des marchandises dans un pays.
Je sais qu'il fit trancher et clore ce conduit Par où ce grand secours devait être introduit , CORN. , M. de Pomp. V, 3
3Donner accès dans une société, auprès de quelqu'un. Il s'est adressé à moi pour l'introduire auprès de vous.
Rendons-lui donc visite, Et, comme ambassadeur, proposez cet hymen.... Je seconderai Rome et veux vous introduire , CORN. , Nicom. II, 4
Et toujours près des grands on doit être introduit Par des gens qui de nous fassent un peu de bruit , MOL. , Fâcheux, III, 2 Fig.
Chrétiens.... En attendant que vous méprisiez celle [la mort] que Jésus-Christ a vaincue, ou même que vous aimiez celle qui met fin à nos péchés et nous introduit à la vraie vie , BOSSUET , Mar.-Thér.
4Fig. Faire paraître, faire figurer, etc. Les interlocuteurs que l'on introduit dans un dialogue. Introduire un personnage dans une pièce de théâtre. R.
Eliezer confirme cette pensée ; car il introduit Dieu, qui ouvre à l'homme le chemin de la vie et de la mort, et qui lui en donne le choix , DIDER. , Opin. des anc. phil. (juifs)
5Fig. Faire adopter, établir. Plusieurs nations commencent à introduire chez elles le système métrique. Il voulut introduire un nouveau système.
Enfin, au dieu nouveau qu'elle avait introduit, Par les mains d'Athalie un temple fut construit , RAC. , Ath. III, 3
Cette réforme que Cicéron voulait introduire en sa conduite , Exil de Cicér. dans DESFONTAINES
Ce qui a introduit en Circassie cette coutume [l'inoculation], qui paraît si étrange à d'autres peuples, est pourtant une cause commune à tous les peuples, c'est la tendresse maternelle et l'intérêt , VOLT. , Dict. phil. Inoculat.
On le déclara vice-amiral [le czar Pierre], en considération de ses services ; cérémonie bizarre, mais utile dans un pays où la subordination militaire était une des nouveautés que le czar avait introduites , ID. , Charles XII, 7 Être cause de. Introduire le désordre, la confusion.
Charles II introduisit la galanterie et ses fêtes dans le palais de Whitehall, souillé du sang de son père , VOLT. , Moeurs, 182
6Terme de fauconnerie. Introduire un oiseau au vol, commencer à le faire voler. On peut voir, à l'historique, qu'introduire a eu aussi le sens d'instruire. 7S'introduire, v. réfl. Être introduit. L'air qui s'introduit dans les poumons.
Il n'y a qu'à ouvrir les yeux, et la lumière s'introduit par elle-même , BOSSUET , Méd. sur l'Év. la Cène, 81e jour. Fig. Beaucoup d'abus s'étaient introduits.
Cette sorte de régime [le chocolat], pour les personnes délicates, s'introduit beaucoup , SÉV. , 24 janv. 1680
Molière peut avoir contribué à leur ôter [aux médecins] leur pédanterie ; mais les moeurs du siècle, qui ont changé en tout, y ont contribué davantage ; l'esprit de raison s'est introduit dans toutes les sciences, et la politesse dans toutes les conditions , VOLT. , Vie de Molière.
8Se faire recevoir dans, avoir accès. Cet homme s'introduit dans toutes les sociétés.
On dit qu'il [Voiture] s'introduisit à la cour en partie par le moyen de M. d'Avaux, avec qui il avait étudié au collége de Boncour , PELLISSON , Hist. Acad. V, 10, Voiture.
Ainsi certaines gens faisant les empressés S'introduisent dans les affaires..., Et, partout importuns, devraient être chassés , LA FONT. , Fabl. VII, 9
Au sérail, en secret, il allait s'introduire , VOLT. , Zaïre, IV, 4
Né avec de la souplesse dans le caractère, le goût de l'intrigue et de l'ambition, il sut s'introduire à la cour , GENLIS , Veillées du chât. t. I, p. 455, dans POUGENS Impersonnellement.
Il s'introduit souvent de grands fripons dans les maisons , BEAUMARCH. , Mère coup. II, 22
XIIIe s.
Tu les entroduiras et porteras el mont de ton heritage , Psautier, f° 184
Bien nous ont entroduit [instruit] et monstré ancesseur e nostre pere por quoi nous te devons servir , ib. f. 53
Joseph tout ainsi convertist Vespasyen et entroduist [instruisit], Si que il croit bien fermement Jhesu le roi omnipotent , St-Graal, V. 2235
XIVe s.
Spasme n'est nule fois entroduit en la plaie, se forte doulour ne va devant , H. DE MONDEVILLE , f° 66
La quelle chose ha esté entroduite afin que.... , BERCHEURE , f° 28, recto.
Icellui Raoul entroduist [engagea] tant icelle femme, que elle lui accorda à lessier le suppliant son mary , DU CANGE , introducere.
Et estoient pour le temps les estudians introduis en grec à Romme et ailleurs , ORESME , Eth. Prol.
XVe s.
Belles estoient et bien introduites [instruites], car incontinent elles se leverent à l'encontre du chevalier, et luy feirent la reverence , Perceforest, t. VI, f° 52
XVIe s.
Il s'en addressa à Philotas, et le pria de les introduire tous deux devant Alexandre , AMYOT , Alex. 84
Cette opinion a esté premierement introduicte par Pherecydes , MONT. , II, 303
Provenç. entroduire ; catal introduir ; espagn. introducir ; ital. introdurre ; du lat. introducere, de intro, en dedans, et ducere, conduire (voy. DUC et DUIRE).