INSTABLE

Prononciation : in-sta-bl'
Nature : adj.

1Qui n'est pas stable, permanent dans la même assiette. Terme de mécanique. Équilibre instable, équilibre tel que, au moindre déplacement, le centre de gravité du corps cesse de tomber entre les appuis de ce corps, qui, dès lors, ne peut plus conserver la position qu'il avait. Fig. Caractère instable. 2Terme de chimie. Combinaison instable, combinaison qui se défait facilement. Acier instable, acier qui perd facilement ses propriétés. Vaugelas ne croyait pas ce mot français ; il dit dans ses Remarques : Il y a beaucoup de mots de cette terminaison qui n'ont point de composés, comme aimable, méprisable, faisable, haïssable, stable, on ne dit point inaimable, imméprisable, infaisable, inhaïssable, instable, pour signifier le contraire de leurs simples, VAUGEL. Rem. not. Th. Corn. t. II, p. 1027, dans POUGENS. Instable, usité dans le XVe et le XVIe siècle, conservé par le langage de la mécanique, a repris sa place dans la langue. XVe s.
Et veit ung homme de inhumaine figure, qui bien monstroit estre homme instable et croyant de legier conseil, sanz aucunement regarder se il pretendoit à bien ou à mal , Perceforest, t. IV, f° 68
XVIe s.
Tourbe stupide, servile, instable, et continuellement flottante en l'orage des passions , MONT. , I, 326
J'ay le pied si instable et si mal assis, je le treuve si aysé à crouler et si prest au bransle.... , MONT. , II, 323
Ô paix instable et fausse... , DESPORTES , Amours d'Hippolyte, XLII
Lat. instabilis, de in.... 1, et stabilis, stable.