instabilite

Prononciation : in-sta-bi-li-té
Nature : s. f.

1Défaut de stabilité physique. L'instabilité d'un équilibre. Instabilité d'un navire, vice de construction d'un navire qui fait qu'il n'est pas bien stable à la mer. Fig.
J'ai promené mes yeux Sur l'instabilité qu'on trouve sous les cieux , TRISTAN , M. de Chrispe, III, 1
Allez, honneurs, plaisirs, qui me livrez la guerre ; Toute votre félicité, Sujette à l'instabilité, En moins de rien tombe par terre ; Et comme elle a l'éclat du verre, Elle en la fragilité , CORN. , Poly. IV, 2
Faisant réflexion que, de tant de milliers d'hommes, il n'en resterait pas un seul dans cent ans, il [Xercès] ne put refuser des larmes à l'instabilité des choses humaines , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. III, p. 190, dans POUGENS
L'avarice est une extrême défiance des événements qui cherche à s'assurer contre les instabilités de la fortune par une excessive prévoyance, et manifeste cet instinct avide qui nous sollicite d'accroître, d'étayer, d'affermir notre être , VAUVENARGUES. , Introd. à la conn. de l'esp. humain, II, 29
2Fig. Défaut de stabilité morale.
Et laissant dans son coeur parler sa défiance De l'instabilité d'un peuple qui balance , BRÉBEUF , Phars. IV
Dieu, pour punir l'irréligieuse instabilité de ces peuples, les a livrés à l'intempérance de leur folle curiosité , BOSSUET , Reine d'Anglet.
La perpétuelle instabilité des Églises protestantes , BOSSUET , Var. 15
Celui [le royaume d'Israël] que la révolte avait élevé malgré les rois légitimes, eut en lui-même une perpétuelle instabilité et périt enfin sans espérance par ses fautes , BOSSUET , Polit. IX, 3, 6
Je sais, mes frères, que le sacrement de pénitence ne fixe pas l'instabilité du coeur humain , MASS. , Carême, Rechute, 1
S'alarmer de la répugnance des penchants, de la médiocrité des forces, de l'instabilité des goûts , MASS. , Ref. religieuse, sermon 1
3Non-permanence dans le même état. L'instabilité d'une combinaison chimique.
L'instabilité du continent qui, perpétuellement battu, rongé, bouleversé par l'océan dont il éprouve les vicissitudes, d'un côté perd au loin peut-être des terres immenses, et de l'autre découvre à nos yeux de nouveaux pays , RAYNAL , Hist. phil. X, 2
XVe s.
Condoleant lors les instabilités des choses humaines et la diversité des accidents que les fortunes transmettent inopinables , CHASTEL. , Expos. sur vérité mal prise.
XVIe s.
Redoubter l'instabilité de la fortune , AMYOT , P. Aem. 45
Le pis que je treuve en nostre estat, c'est l'instabilité, et que nos lois, non plus que nos vestements, ne peuvent prendre aulcune forme arrestée , MONT. , III, 64
L'irresolution d'une part, puis l'inconstance et l'instabilité est le plus commun et apparent vice de la nature humaine , CHARRON , Sagesse, I, 40
Lat. instabilitatem, de instabilis, instable.