INSOUTENABLE

Prononciation : in - sou - te - na - bl'
Nature : adj.

1Qu'on ne peut soutenir, défendre, justifier.
Elle fera passer leur opinion pour insoutenable , PASC. , Prov. II
Des erreurs si insoutenables et si visiblement opposées à la pureté de l'Évangile , PASC. , 2e factum pour les curés de Paris
Les absurdités où ils tombent en niant la religion, deviennent plus insoutenables que les vérités dont la hauteur les étonne , BOSSUET , Anne de Gonz.
Il n'y a rien qu'il ne vaille mieux admettre que de dire des choses si insoutenables , FÉN. , Exist. 28
On croit se trouver dans des conjonctures où il faut fermer les yeux à l'iniquité, soutenir des abus que l'on connaît insoutenables , MASS. , Carême, Immut. de la loi.
Il est insoutenable d'admettre une succession d'êtres matériels pensants par eux-mêmes , VOLT. , Dial. VII, 2
2Qu'on ne peut supporter, endurer.
Ne pouvant soutenir vos propres pensées, et croyant que tout ce qui est possible arrivera ; voilà le plus cruel et le plus insoutenable état où l'on puisse être , SÉV. , 11 oct. 1688
N'est-ce pas dans un père une témérité insoutenable de vouloir se rendre maître des vocations et des états de sa famille ? , BOURDAL. , 1er dim. après l'Épiph. dominic. t. I, p. 17
Plus il aime le monde, plus son ennui devient insoutenable , MASS. , Avent, Bonh.
La vertu nous paraît plus triste et plus insoutenable , MASS. , Carême, Dégoûts
Comme il y a plus de coeurs pusillanimes que d'âmes fortes, l'idée de la mort se trouve toujours exagérée, ses approches trop redoutées, et son aspect insoutenable , BUFF. , Probabilité de vie
Ils se baignaient très souvent hommes et femmes pêle-mêle dans des étuves échauffées à un degré de chaleur insoutenable pour tout autre que pour eux , BUFF. , Hist. nat. hom. Oeuv. t. V, p. 110
3Qui choque extrêmement. Vanité insoutenable. C'est un homme insoutenable. Il est insoutenable avec ses prétentions. In.... 1, et soutenable. INSOUTENABLE. Ajoutez : 4à quoi on ne peut résister, qui ne peut être soutenu.
Il en résulte une concurrence qui le plus souvent est insoutenable pour les fabricants français , Journ. offic. 1er juin 1870, 2e col.
Bouhours, Entret. d'Ariste et d'Eugène, éd. 1671, p. 116, dit qu'insoutenable est un terme assez nouveau. Le fait est que l'exemple le plus ancien, parmi ceux qui sont rapportés, est de Pascal, et qu'il n'y en a pas du XVIe siècle.