INSOLENCE

Prononciation : in-so-lan-s'
Nature : s. f.

1Perte de respect.
Contre elle, dans ma cour, que peut votre insolence ? , CORN. , Nicom. II, 3
Elle a, d'une insolence à nulle autre pareille, Après trente leçons insulté mon oreille Par l'impropriété d'un mot sauvage et bas Qu'en termes décisifs condamne Vaugelas , MOL. , Femmes sav. II, 6
Le perfide ! à quel point son insolence monte ! , RAC. , Théb. I, 6
Vos pleurs, votre présence N'ont point de ces cruels désarmé l'insolence ? , RAC. , Brit. II, 6
Malgré leur insolence Les mutins n'oseraient soutenir ma présence , RAC. , Mithr. IV, 6
Traître, tu prétendais qu'en un lâche silence Phèdre ensevelirait ta brutale insolence , RAC. , Phèdre, IV, 2
Je ne prends point pour juge un peuple téméraire ; Quoi que son insolence ait osé publier, Le ciel même a pris soin de me justifier , RAC. , Ath. II, 5
2Violence oppressive.
Déjà de l'insolence heureux persécuteur, Vous aviez des deux mers assuré les rivages , RAC. , Phèdre, III, 5
3Orgueil offensant. L'insolence des parvenus.
Je les prie [les dieux] de vous conduire heureusement dans votre patrie, d'y confondre l'insolence de vos ennemis , FÉN. , Tél. VI
Ses amiraux portèrent même l'insolence de la victoire jusqu'à défendre aux pêcheurs français de suivre la morue le dimanche , RAYNAL , Hist. phil. XVII, 13
4Paroles et actions où il y a de l'insolence. Il a fait, il a dit mille insolences.
Lisez : jugez après cette insolence Si nous devons d'un traître embrasser la défense , RAC. , Baj. IV, 6
J'ai d'autant plus besoin de votre discours qu'on réimprime actuellement mes insolences sur l'histoire générale , VOLT. , Lett. d'Alemb. 27 fév. 1761
Vous aurez entendu ces petits pages qui se battent et se disent des insolences au pied de l'escalier , VITET , États de Blois, sc. 9
XVIe s.
Voians ceste maladie continuer entre ces gens pour l'insolence [l'excès inhabituel] du froid , D'AUB. , Hist. I, 275
Le reste fut mis en pieces par le peuple avec des insollences nompareilles , D'AUB. , ib. I, 292
La roine entrant dans sa chambre avec quelques insolences de joie qu'on n'avait jamais remarquées en elle , D'AUB. , ib. II, 129
Les centaures s'estant enivrez commirent plusieurs insolences jusqu'à vouloir prendre les femmes à force , AMYOT , Thés. 38
Lat. insolentia, de insolens, insolent. Insolentia a proprement le sens d'action, de chose insolite, sens qui se trouve au XVIe siècle.