INSENSIBLEMENT

Prononciation : in-san-si-ble-man
Nature : adv.

D'une manière peu sensible, peu perceptible, peu à peu.
Ce grand coup doit tomber plus insensiblement , CORN. , Théod. III, 5
Dépouille entièrement tes mauvaises coutumes ; Leur appas dangereux, chaque fois qu'il surprend, Forme insensiblement un obstacle plus grand , CORN. , Imit. I, 11
Cette conversation nous est si naturelle que nous y tombons insensiblement , SÉV. , 43
Elle y [dans la lecture de l'histoire] perdait insensiblement le goût des romans et de leurs fades héros , BOSSUET , Duch. d'Orl.
La douceur de sa voix, son enfance, sa grâce Font insensiblement à mon inimitié Succéder.... je serais sensible à la pitié ? , RAC. , Athal. II, 7
Je crains qu'insensiblement je ne sois assez lâche pour rougir de votre nom , MASS. , Paraphr. Ps. XXVII, V. 1
Cet établissement s'était fait insensiblement. - Insensiblement pour vous, reprit Mme de Montespan, mais très sensiblement pour moi , CAYLUS , Souvenirs, p. 44, dans POUGENS
XIVe s.
Membre insensiblement [sans douleur] flechissable , H. DE MONDEVILLE , f° 8, verso. XVIe s.
Il n'y a si fin entre nous qui ne se laisse embabouiner de cette contradiction et eblouir tant les yeux internes que les externes insensiblement , MONT. , I, 49
Nous sommes insensiblement touts en cette erreur , MONT. , I, 171
Insensible, et le suffixe ment.