INSENSIBLE

Prononciation : in-san-si-bl'
Nature : adj.

1Qui n'a pas de sensibilité physique. Les végétaux, quoique vivants, sont insensibles.
J'emploie toutes choses, monsieur, les raisonnables et les insensibles, pour vous persuader votre retour , BALZ. , Lett. V, 9
Je comprends mieux que personne du monde ces sortes d'attachements qu'on a pour des choses insensibles et, par conséquent, ingrates ; mes folies pour Livry en sont de belles marques , SÉV. , 18 oct. 1688
Sur la pierre insensible où mes pleurs ont coulé , M. J. CHÉN. , Fén. IV, 3
Affecter la froideur d'une insensible image , C. DELAV. , Paria, II, 2
Ossements desséchés, insensible poussière, Levez vous, recevez la vie et la lumière , LAMART. , Méd. I, 30 Qui ne sent point, ne ressent point l'impression que l'objet doit faire sur les sens. Être insensible au froid, au chaud.
Les secrets à l'aide desquels la peau devient insensible pour quelque temps à l'action du feu, comme l'huile de vitriol et d'autres corrosifs , VOLT. , Ann. Emp. Charles le Chauve, 877
Terme de manége. Bouche insensible, bouche qui ne répond pas à l'effet des rênes.
2Qui n'a pas la sensibilité morale.
Et je suis insensible alors qu'il faut trembler , CORN. , Cinna, IV, 5
Il est vrai que les hommes aperçoivent moins cette malheureuse délicatesse dans les âmes vertueuses ; on les croit insensibles, parce que non-seulement elles savent taire mais encore sacrifier leurs peines secrètes , BOSSUET , Marie-Thér.
Un Dieu qu'on fait à sa mode, aussi patient, aussi insensible que vos passions le demandent, n'incommode pas , BOSSUET , Ann. de Gonz.
Soumis à la loi seule, insensible comme elle , VOLT. , Tancr. II, 6
Mes baisers, à l'entendre, étaient froids, insensibles , A. CHÉN. , Elég. XIX.
L'homme insensible et froid en vain s'attache à peindre Ces sentiments du coeur que l'esprit ne peut feindre , A. CHÉN. , Ép. I Insensible à, qui n'est pas touché de.
Crois-tu donc que je sois insensible à l'outrage ? , CORN. , Hor. IV, 5
La plupart des gens de travail pensent à boire et à manger, ils sont comme insensibles à toutes les autres choses , NICOLE , Ess. de morale, dans RICHELET
êtes-vous donc insensible au plaisir de revoir vos proches ? , FÉNEL. , Tél. XI
Insensible à la vie, insensible à la mort, Il ne sait quand il veille, il ne sait quand il dort , L. RAC. , Rel. II
Insensible à sa chute et grand dans ses misères , VOLT. , Zaïre, II, 1
3Particulièrement. Qui n'est pas sensible à l'amour.
Le seul pour qui je tâche à le rendre visible [mon coeur] Ou n'ose en rien connaître ou demeure insensible , CORN. , Sertor. II, 1
Ah ! si d'un autre amour le penchant invincible Dès lors à mes bontés vous rendait insensible , RAC. , Mithr. IV, 4
L'insensible Hippolyte est-il connu de toi ? , RAC. , Phèdre. II, 1
L'Amour était vivement piqué de voir que ce vieillard inconnu, non-seulement était insensible à ses traits, mais encore lui enlevait Télémaque , FÉN. , Tél. VIII
Une femme insensible est celle qui n'a pas encore vu celui qu'elle doit aimer , LA BRUY. , III Substantivement.
Mais, mon coeur, essayons de vaincre l'insensible , DESMARETS , Mirame, II, 2
Il fait de l'insensible, afin de mieux surprendre , CORN. , Rodog. IV, 6
Que tout aime à présent ; l'insensible n'est plus , LAFONT. , Fabl. XII, 26
Ciel ! comme il m'écoutait ! par combien de détours L'insensible a longtemps éludé mes discours ! , RAC. , Phèd. III, 1
4Qui n'est connu, perçu que difficilement par les sens, ou même qui n'est pas perçu du tout. Le mouvement de l'aiguille d'une horloge est insensible à l'oeil.
Souvent il se disait en son coeur que le plus malheureux effet de cette faiblesse de l'âge était de se cacher à ses propres yeux, de sorte que tout à coup on se trouve plongé dans l'abîme, sans avoir pu remarquer le fatal moment d'un insensible déclin , BOSSUET , le Tellier.
Et d'un vol insensible il se vit transporté Dans un vaste palais d'admirable beauté , PERRAULT , dans RICHELET
Que l'insecte insensible enseveli sous l'herbe Et l'aigle impérieux qui plane au haut du ciel Rentrent dans le néant aux yeux de l'Éternel , VOLT. , Fanat. I, 4
Elle s'avance à son but par les degrés les plus insensibles , DIDER. , Interpr. de la nature, n° 37
Le diamètre apparent des satellites de Jupiter étant insensible, on ne peut pas mesurer exactement leur grosseur , LAPLACE , Exp. I, 7
XIIIe s.
Que nis [même] les choses insensibles, Qui rien n'entendent ne sentent, à Dieu le createur s'assentent [obéissent] , Ste Leocade, dans BARBAZAN, t. I, p. 278
XIVe s.
Mouvement insensible. Gens insensibles , ORESME , Thèse de MEUNIER.
[Le cartilage] plus prochain en dureté à l'os, de complexion froide et seiche, insensible et flexible aucune fois , H. DE MONDEVILLE , f° 9
Jehan du Monstier, homme fol, insensible et furibonde , DU CANGE , insensibilis.
XVIe s.
Je veux, pour ne le voir, devenir un rocher Sourd, muet, insensible , RONSARD , Poëmes, liv. 1er .
Une pente douce et comme insensible , MONT. , I, 82
Vous gaignez credit à passer oultre d'une facile et insensible inclination , MONT. , III, 291
[La mort] chose si soubdaine, si inevitable, si insensible , MONT. , I, 302
Lat. insensibilis, de in.... 1, et sensibilis, sensible.