INSCRIRE

Prononciation : in-skri-r'
Nature : v. a.

1Écrire sur. Ils inscrivirent leurs noms sur l'écorce des arbres. Inscrire une maxime sur un monument. Fig. Inscrire son nom au temple de mémoire, dans les fastes de la gloire, se rendre célèbre par ses écrits, par des exploits guerriers. 2Écrire dans. On l'inscrivit sur la liste des candidats. L'hypothèque a été inscrite.
L'Académie française a inscrit dans ses registres la lettre dont vous avez honoré M. d'Alembert à ce sujet [la statue de Voltaire, par Pigalle] , VOLT. , Lett. Roi de Pr. 20 août 1770
Il [Pierre le Grand] se fit inscrire dans le catalogue des charpentiers de ce fameux village qui fournit de vaisseaux presque toute l'Europe , VOLT. , Russie, anecdotes.
Ces deux noms sont inscrits sur la liste enlevée , LEGOUVÉ , Épich. et Nér. IV, 4
Vous devez consolider la dette publique et l'inscrire sur le grand livre , CAMBON , Rapport, 14 août 1793, p. 73
3Terme de mathématique. Inscrire une figure dans une autre, tracer, dans l'intérieur d'une figure géométrique, une autre figure, telle que le sommet de tous les angles de celle-ci touche le périmètre de celle-là. Fig.
Je pris tant de goût à l'île de Saint-Pierre, et son séjour me convenait si fort, qu'à force d'inscrire tous mes désirs dans cette île, je formai celui de n'en point sortir , J. J. ROUSS. , Conf. XI
4S'inscrire, v. réfl. Inscrire ou faire inscrire son nom dans un registre, sur une liste. On a ouvert un registre, je me suis inscrit. S'inscrire sur les registres d'une faculté. 5Terme de pratique. S'inscrire en faux, soutenir en justice qu'une pièce que la partie adverse produit est fausse. Le demandeur déclarera par acte au greffe.... qu'il entend s'inscrire en faux, Code de Procéd. civ. art. 218.
Je vais m'inscrire en faux contre l'arrêt du parlement de Toulouse , SÉV. , 18 janv. 1690 Dans le langage ordinaire, s'inscrire en faux contre, ou, elliptiquement, s'inscrire contre, nier une proposition. Je m'inscris en faux contre ce que vous dites.
Ce n'est que par une méprise de mots contre laquelle Nay semblait s'être inscrit d'avance, que le traducteur d'Albin a nommé cet oiseau canard de Moscovie , BUFF. , Ois. t. XVII, p. 241
6Terme de mathématique. Être inscrit.
L'on ne doit pas dire.... qu'il n'est point nécessaire de penser que toutes les figures de quatre côtés se peuvent inscrire dans le cercle, mais que, supposé que j'aie cette pensée, je suis contraint d'avouer que le rhombe y peut être inscrit, puisque c'est une figure de quatre côtés ; et ainsi je serai contraint d'avouer une chose fausse , DESC. , Médit. V, 5
XVIe s.
Inscrire les lettres d'une legende de qualitez et tiltres , MONT. , I, 293
Provenç. inscrire ; espagn. inscribir ; ital. inscrivere ; du lat. inscribere ; de in, en, et scribere, écrire.