INSATIABLE

Prononciation : in-sa-si-a-bl'
Nature : adj.

1Qui ne peut être rassasié.
On a vu des loups suivre les armées, arriver en nombre à des champs de bataille où l'on n'avait enterré que négligemment les corps, les découvrir, les dévorer avec une insatiable avidité , BUFF. , Quadrup. t. II, p. 198
2Fig. Qui désire sans pouvoir être rassasié.
C'est trop peu de mon lit, tu veux encor ma robe, Rivale insatiable , CORN. , Médée, IV, 1
... d'Agésilas la haine insatiable Pour me perdre d'honneur veut m'enlever ma foi , CORN. , Agésil. II, 5
Je vous avoue que j'ai une curiosité extrême et insatiable pour tout ce qui peut me faire connaître les moeurs, le génie et la fortune des personnes extraordinaires , PELLISSON , Hist. Acad. IV
Cette curiosité [de savoir] s'étend aux siècles passés les plus éloignés, et c'est de là que nous vient cette insatiable avidité de savoir l'histoire , BOSSUET , Concupisc. 8
Tantôt voyant pour l'or sa soif insatiable , RAC. , Athal. I, 1
Luxe insatiable , SAURIN , Spartacus, V, 5
Je suis, comme les courtisans, insatiable de nouveaux bienfaits , VOLT. , Lett. roi de Pr. oct. 1737
Mondor, son père, aussi insatiable que Doralice était modérée, n'avait pu se contenter de deux cent mille livres de rente , GENLIS , Veillées du chât. t. I, p. 224
Que ne profanent pas leurs mains insatiables ? , DELAVIGNE , Vêpr. sic. II, 6
XVe s.
Evite les destroitz d'avarice insaciable , J. LEMAIRE , Pallas parlant à Paris.
XVIe s.
Homme violent, cruel et insatiable de guerres , AMYOT , Agés. 61
Un esprit precipiteux et insatiable , MONT. , I, 351
Encor ces soldats furent si desbordez et insatiables que.... , BRANT. , Bourbon.
Promethée.... Qui servoit de pasture à l'aigle insatiable , DESPORTES , Diverses amours, XLI, Stances du mariage, 3
Lat. insatiabilis, de in.... 1, et satiabilis, rassasiable, de satiare, rassasier (voy. SATIÉTÉ)