inserer

Prononciation : in-sé-ré. La syllabe sé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : il insère, exce
Nature : v. a.

1Mettre dans. Insérer une greffe sous l'écorce.
Que Mme de Montaigu verrait [à Constantinople] inoculer de petits enfants sur le pas des portes... ces enfants se jouer avec le venin salutaire [le virus variolique] que ces femmes leur inséraient, et n'en être pas plus malades que l'on n'est à cet âge d'une dartre passagère , VOLT. , Mél. litt. Fragm. sur l'hist. art. XXIII Par extension, introduire dans un texte, dans un registre, etc. Il inséra une clause dans le testament. Insérer une annonce, un article dans un journal.
On dira qu'il [Esdras] y aura pu insérer [dans les livres saints] les miracles et les prédictions qui les font passer pour divins , BOSSUET , Hist, II, 13
L'Académie française vient d'arrêter d'une voix unanime que la lettre dont Votre Majesté m'a honoré serait insérée dans ses registres , D'ALEMB. , Lett. roi de Prusse, 12 août 1770
2S'insérer, v. réfl. Être inséré, et, particulièrement, dans le langage de l'histoire naturelle et de l'anatomie, être attaché à, sur.
Le casoar a une vésicule de fiel ; et son canal, qui se croise avec le canal hépatique, va s'insérer plus haut que celui-ci dans le duodenum , BUFF. , Ois. t. II, p. 321
XVIe s.
....Ce que j'ay bien voulu inserer ici, afin que nous balancions les faits anciens avec les modernes, pour sçavoir auquel des deux temps la malice a esté plus pesante , LANOUE , 55
Ceux qui sont une foiz receus et inserez en l'Eglise , CALV. , Inst. 1161
La pointe du tire-balle s'insere dedans le plomb , PARÉ , Introd. 2
Les uns [des muscles] s'inserent à l'os , PARÉ , I, 8
Un papier journal à inserer toutes les survenances de quelque remarque , MONT. , I, 257
Provenç. inserir ; ital. inserire ; du lat. inserere, de in, en, et serere, entrelacer (voy. SÉRIE).