INQUISITION

Prononciation : in-ki-zi-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Recherche, enquête.
Faire une inquisition sommaire du jour et du vrai temps de la mort d'une personne , PATRU , Plaidoyer 14, dans RICHELET
2Recherche, perquisition rigoureuse où il se mêle de l'arbitraire.
Le P. Malebranche a le chagrin que ses livres ne peuvent plus entrer en France, et qu'à cause de cela personne ne les veut imprimer en ce pays [la Hollande] ; l'inquisition est devenue effroyable en France contre les bons livres , BAYLE , Lett. à Lenfant, 21 juin 1686
Le magistrat porte une inquisition sur un genre d'action où elle n'est pas nécessaire , MONTESQ. , Esp. XII, 4
S'il y avait eu une inquisition littéraire à Rome, nous n'aurions aujourd'hui ni Horace, ni Juvénal, ni les oeuvres philosophiques de Cicéron , VOLT. , Mél. litt. à un premier commis
3Juridiction ecclésiastique érigée par le saint-siége en Italie, en Espagne, en Portugal, et plus tard aux Indes même, pour rechercher et extirper les hérétiques, les juifs et les infidèles.
En Espagne ils [les ministres ignorants] voudraient donner liberté de conscience ; en France ils voudraient introduire l'inquisition , BALZ. , De la cour, 2e disc.
De quel attentat était-il accusé, pour qu'on le mît à l'inquisition ? , HAMILT. , Gramm. 8
Nous devons au Code des Wisigoths toutes les maximes, tous les principes et toutes les vues de l'inquisition d'aujourd'hui , MONTESQ. , Espr. XXVIII, 1
L'inquisition fut adoptée par le comte de Toulouse en 1229 et confiée aux dominicains par le pape Grégoire IX en 1233 ; Innocent IV en 1251 l'établit dans toute l'Italie excepté à Naples , VOLT. , Dict. phil. Inquisition.
L'inquisition vient d'être anéantie en Espagne ; il n'en reste plus que le nom ; c'est un serpent dont on a empaillé la peau , VOLT. , Lett. Audibert, 9 mars 1770
4Inquisition de l'État, tribunal secret et d'un pouvoir illimité, dans l'ancienne république de Venise. XIIIe s.
U [au] tens de l'inquisicion de cest miracle, en l'an mil deux cens quatre vinz et deux , Miracles St Loys, p. 153
Et feroient inquisition de sen [son] afaire par tout là ù il cuideroient savoir la verité , TAILLIAR , Recueil, p. 148
Li evesques et li prelaz dou leu [du lieu] devent faire l'inquisition de la loi sor li, et demander li de la foi , Liv. de jostice, 12
XIVe s.
Celui est bon conseillier qui scet conjetturer et trouver selon inquisition de raison le plus très grant bien des choses ouvrables , ORESME , Eth. 179
XVIe s.
Je me treuve plus par rencontre que par l'inquisition de mon jugement , MONT. , I, 42
Cette proposition le meit et teint longtemps en grand accessoire à l'inquisition de Rome , MONT. , I, 161
L'inquisition d'Espagne, la quelle a esté jugée si inique de toutes les autres nations, qu'il n'en y a pas une qui l'ait voulu accepter , CONDÉ , Mém. p. 676
Provenç. inquisicio ; espagn. inquisicion ; ital. inquizione ; du latin inquisitionem (voy. INQUISITEUR).