INQUISITEUR

Prononciation : in-ki-zi-teur
Nature : s. m.

1Celui qui se livre à des recherches minutieuses, à des inquisitions.
Pontchartrain était d'une curiosité insupportable, grand fureteur et inquisiteur , SAINT-SIMON , 268, 123
2Juge de l'inquisition. Inquisiteur de la foi. C'était toujours un jacobin qui était grand inquisiteur en Espagne. Les disputes fréquentes entre les évêques et les inquisiteurs sur les limites de leur autorité, sur les dépouilles des condamnés, etc.
obligèrent, en 1473, le pape Sixte IV à rendre les inquisitions indépendantes et séparées des tribunaux des évêques ; il créa pour l'Espagne un inquisiteur général, muni du pouvoir de nommer des inquisiteurs particuliers , VOLT. , Dict. phil. Inquisition.
Ces premiers inquisiteurs avaient le droit de citer tout hérétique, de l'excommunier, d'accorder des indulgences à tout prince qui exterminerait les condamnés, de réconcilier à l'Église, de taxer les pénitents, et de recevoir d'eux en argent une caution de leur repentir , VOLT. , Moeurs, 140
Ce fut bien pis quand le roi [saint Louis] eut la faiblesse de permettre qu'il y eût dans son royaume un grand inquisiteur nommé par le pape ; ce fut le cordelier Robert qui exerça ce pouvoir nouveau d'abord dans Toulouse, et ensuite dans d'autres provinces , VOLT. , ib., 63
Tous les inquisiteurs ne sont pas à Lisbonne , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 31 mars 1762 Adj.
Et vous, rois de l'Europe, princes souverains, républiques, souvenez-vous à jamais que les moines inquisiteurs se sont intitulés inquisiteurs par la grâce de Dieu , VOLT. , Dict. phil. Aranda.
Ce prince inquisiteur voulut que les infidèles fussent réellement de sa religion , RAYNAL , Hist. phil. VIII, 31
3Inquisiteurs de l'État, nom d'une magistrature secrète dans la république de Venise ; ces inquisiteurs étaient chargés de découvrir et de prévenir les complots formés contre le gouvernement. XVe s.
Durant laquelle messe precha frere Pierre Houre, docteur en theologie, de l'ordre des freres precheurs, inquisiteurs de la foi , MONSTRELET , I, 226
Lat. inquisitorem, de inquirere, enquérir (voy. ce mot).