inopinement

Prononciation : i-no-pi-né-man
Nature : adv.

D'une manière inopinée.
Ô ciel ! de quel poison Sens-je inopinément attaquer ma raison ? , ROTR. , Vencesl. II, 5
Hélas ! que deviendrai-je ? et que dira le père, Lorsque inopinément il saura cette affaire ? , MOL. , Éc. des f. V, 1
Quelque charge que l'on vous donne, jamais vous ne cesserez de prétendre ; ce que vous croyez la fin de votre course, quand vous y serez arrivés, vous ouvrira inopinément une nouvelle carrière , BOSSUET , Sermons, Impénit. 2
Ils finissent enfin, et rencontrent inopinément un avenir qu'ils n'ont ni craint, ni espéré , LA BRUY. , XI
Pour ne pas tomber inopinément dans le gouffre , MASS. , Carême, Mort.
XVIe s.
Les premiers, ne connoissans pas les pieges, s'y prennent inopinément, et les seconds, les apercevans de loin, les vont cercher pour les briser , LANOUE , 138
Le juste estonnement qu'apportoit à ces nations là [d'Amérique] de veoir arriver si inopinéement des gents barbus , MONT. , IV, 18
Inopiné, et le suffixe ment.