INNOMBRABLE

Prononciation : i-non-bra-bl'
Nature : adj.

Qui ne se peut nombrer.
Vous m'avez établi roi sur votre grand peuple qui est aussi innombrable que la poussière de la terre , SACI , Bible, Paralip. II, I, 9 Par exagération.
Non-seulement elle conservait, mais encore elle augmentait le peuple de Dieu ; les conversions étaient innombrables , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Lui seul.... Dissipa devant vous les innombrables Scythes , RAC. , Esth. III, 3
Je leur parlai des calamités et des crimes innombrables qui couvrent cet excellent monde , VOLT. , Dict. phil. Monde.
Ces animaux [les morses], comme l'on sait, vont en très grandes troupes, et ils étaient autrefois en quantité presque innombrable dans plusieurs endroits des mers septentrionales , BUFF. , Quadrup. t. XI, p. 127
Du temps du cardinal du Perron et de M. Coëffeteau, on disait toujours innumérable et jamais innombrable ; maintenant tout au contraire, on dit innombrable, et non pas innumérable, VAUGEL. Rem. not. Th. Corn. t. I, p. 412, dans POUGENS. Montaigne disait innumerable. XIVe s.
Feux boutés, arsins [incendies] et autres crimes innombrables , Bibl. des chart. 5e série, t. I, p. 81
Mal peut estre fait en manieres infinies et innombrables , ORESME , Eth. 46
In.... 1, et nombrer.