INNOCEMMENT

Prononciation : i-no-sa-man
Nature : adv.

1Avec innocence, sans dessein de mal faire.
Vous en êtes la cause encor qu'innocemment , CORN. , Poly. IV, 5
Ses erreurs, ses écarts [de Louis XIII] vinrent d'un mauvais choix Dont il fut trop longtemps innocemment complice , CORN. , Sonnet sur Louis XII
Tandis qu'innocemment, sans malice, comme un pauvre mouton , MOL. , Préc. sc. 10
Notre P. Bauny a bien appris aux valets à rendre tous ces devoirs-là [les services dans toutes sortes d'intrigues] innocemment à leurs maîtres, en faisant qu'ils portent leur intention, non pas au péché dont ils sont les entremetteurs, mais seulement au gain qui leur en revient , PASCAL , Prov. VI
La simplicité d'une vie particulière qui goûte doucement et innocemment ce peu de biens que la nature nous donne , BOSSUET , Duch. d'Orl.
Présentement que je vois qu'il ne sert de rien de vivre innocemment et de son mieux ; que les méchants n'ont qu'à inventer pour être crus, bien qu'on connaisse et leur noirceur et leur mauvaise foi , Lettre de Madame, 2e femme du frère de Louis XIV, dans Revue German. t. XXI, p. 184
L'ignorance d'une fille est cause qu'elle s'ennuie, et qu'elle ne sait à quoi s'occuper innocemment , FÉNEL. , Éduc. filles, ch. II
Ils jouent innocemment et aussi lestement que de petits chats , BUFF. , Quadrup. t. III, p. 387, dans POUGENS
L'amour innocemment est entré dans mon coeur , DUCIS , Abufar, III, 6
Il n'a jamais su rire innocemment , GENLIS , Veillées du chât. t. III, p. 20
2Niaisement, sottement.
Il tombe encore innocemment dans la même faute.... aussi est-ce un bon homme , DESC. , Rem. sur les 7e object. 7
XVIe s.
Cette jeune deesse, aussi fiere que belle, Erroit sans passion ainsi qu'il luy plaisoit, Et bien qu'innocemment mille playes faisoit , DESPORTES , Élégies, II, 5, advanture premiere.
Innocent, et le suffixe ment ; Berry, innocentement ; bourg. ignoçaman ; ital. innocentemente.