INLISIBLE

Prononciation : in-li-zi-bl'
Nature : adj.

1Dont on ne peut pas lire les caractères. Brancas me conta une affaire que M. de Grignan eut cet hiver avec M. le Premier : " Je suis pour Grignan, j'ai vu leurs plaisantes mais inlisibles lettres.
" Il m'en a dit des morceaux ; nous devons prendre un jour pour les lire tout entières , SÉV. , 24 avril 1671
Mais sa main [de Pierre le Grand] ne forma que des caractères inlisibles dont on ne put déchiffrer que ces mots en russe : Rendez tout à.... , VOLT. , Russie, II, 17
2Qui est indigne d'être lu.
Il fait un inlisible libelle en forme de dénonciation [contre l'Encyclopédie] ; il attaque à tort et à travers tout ce qu'il est incapable d'entendre , VOLT. , Lett. Albergati, 23 déc. 1760
On prétend que vous abandonnez vos anciens protégés, Champs, Montrouge et votre belle collection de livres rares et inlisibles , VOLT. , Lett. duc de la Vallière, 9 sept. 1766
Vous pourriez, au lieu des grossièretés inlisibles publiquement que vous citez de Shakspeare, y substituer quelques autres passages ridicules et lisibles , D'ALEMBERT , Lett. à Voltaire, dans LAVEAUX
Les grammairiens ont cherché à établir des différences entre inlisible et illisible, mais l'usage n'en a fait aucune ; seulement, aujourd'hui, inlisible est bien moins usuel qu'illisible. In.... 1, et lisible.