INJECTER

Prononciation : in-jè-kté
Nature : v. a.

1Introduire, par le moyen d'une seringue ou de tout autre instrument, un liquide dans une cavité du corps, dans une plaie, dans le rectum, dans une fissure, dans les vaisseaux d'un cadavre.
Reynier Graaf fut le premier qui, pour voir le mouvement du sang dans les vaisseaux, inventa une nouvelle espèce de seringue par où il injectait dans les vaisseaux une matière colorée , FONTEN. , Ruysch.
2Remplir d'un liquide à l'aide d'une seringue une cavité quelconque. Injecter les veines, les artères. Injecter les vaisseaux lymphatiques avec du mercure. Injecter un cadavre. Absolument. L'art d'injecter. 3S'injecter, v. réfl. Être injecté. Le mercure s'injecte dans les vaisseaux lymphatiques. Être rempli par un liquide injecté. Les veines s'injectent par l'orifice aortique du coeur. Terme de médecine. Recevoir un excès de sang dans les vaisseaux capillaires. Ses yeux s'injectent. Verbe formé du supin injectum, lancer, pousser, de in.... 2, et jacere ( 1er e bref), jeter (voy. JETER). INJECTER. Ajoutez : Introduire une substance métallique ou organique dans les fibres d'une pièce de bois pour la protéger contre les actions de l'eau, des agents atmosphériques, etc. On injecte les poteaux télégraphiques, les traverses de chemin de fer, etc.