INITIER

Prononciation : i-ni-si-é
Nature : v. a.

1Introduire à la connaissance et à la participation des mystères de certaines divinités chez les païens.
Le reste pour son Dieu montre un oubli fatal, Ou même, s'empressant aux autels de Baal, Se fait initier à ses honteux mystères , RAC. , Athal. I, 1
Ce fut sur cette confession [exigée avant l'initiation] qu'un Lacédémonien, qui s'allait faire initier aux mystères de Samothrace, dit brusquement au prêtre : Si j'ai fait des crimes, les dieux les savent bien , FONT. , Oracles, I, 13
Les Athéniens faisaient initier leurs enfants de l'un et de l'autre sexe dans ces mystères de fort bonne heure, et se seraient regardés comme criminels s'ils les avaient laissés mourir sans leur procurer cet avantage , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. V, p. 19, dans POUGENS
2Il se dit, par extension, d'une religion quelconque. Initier les païens à la religion chrétienne.
Par le sacerdoce où il venait d'être initié, il avait pouvoir de sacrifier sur les autels l'agneau de Dieu , BOURD. , Myst. Pass. de J. C. t. I, p. 261
3Fig. Admettre, recevoir quelqu'un dans une société, dans une compagnie. Nous l'avons initié parmi nous.
Il [Rochester] s'établit au milieu de ce qu'on appelle la cité [à Londres], quartier des gros bourgeois et des riches marchands.... son dessein, au commencement, n'était que de se faire initier aux mystères de ces habitants fortunés , HAMILT. , Gramm. 10 Faire admettre, faire recevoir.
Non, sans doute, s'écria la marquise de la Jeannotière, que ses charmes avaient initiée quelquefois dans le beau monde , VOLT. , Jeannot et Colin.
4Fig. Donner la connaissance d'une chose, mettre au fait d'une affaire, d'une science, d'un art, d'une profession, etc.
La thèse où il demandait si l'homme a commencé par être ver, piqua tellement la curiosité des dames, et des dames du plus haut rang, qu'il fallut la traduire en français pour les initier dans des mystères dont elles n'avaient point la théorie , FONTEN. , Geoffroy.
Si j'étais initié dans les mystères de l'art, je saurais peut-être jusqu'où l'artiste doit s'assujettir aux proportions reçues , DIDER. , Ess. sur la peint. ch. I
Le comte de Broglio m'initia dans les mystères de ses négociations secrètes , MARMONTEL , Mém. IX
5S'initier, v. réfl. S'introduire. S'initier dans le monde. Prendre connaissance. Il s'initia dans la connaissance des hiéroglyphes. XVIe s.
Comme on l'initioit [Antisthène] aux mysteres d'Orpheus , MONT. , II, 144
Lat. initiare, de initium, commencement (voy. INITIAL).