INITIATION

Prononciation : i-ni-si-a-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

1Chez les anciens, action d'initier aux mystères ; cérémonie qui accompagnait cette action.
Chaque secte exigeait de nouvelles vertus, et recommandait à ses pénitents une nouvelle vie, initium novae vitae, et de là le mot initiation , VOLT. , Dict. phil. Baptême.
Il [Néron] n'ose se présenter à l'initiation des mystères d'Éleusis , DIDER. , Claude et Nér. I, 78 Titre des hymnes qui portent le nom d'Orphée.
2Fig. Première introduction à certaines choses ou secrètes ou élevées.
Les simples hôtes n'y sont point admis [dans une salle à manger] ; jamais on n'y mange quand on a des étrangers ; c'est l'asile inviolable de la confiance, de l'amitié, de la liberté ; c'est la société des coeurs qui lie en ce lieu celle de la table ; elle est une sorte d'initiation à l'intimité, et jamais il ne s'y rassemble que des gens qui ne voudraient plus être séparés , J. J. ROUSS. , Hél. V, 2
Ce jour-là donc, après notre initiation à l'état ecclésiastique, nous allâmes, conduits par nos trois directeurs, rendre nos devoirs à l'évêque , MARMONTEL , Mém. II
Lat. initiationem, de initiare, initier.