ININTELLIGIBLE

Prononciation : i-nin-tèl-li-ji-bl'
Nature : adj.

Qui n'est pas intelligible.
Cet oracle parut encore plus inintelligible que l'autre , VOLT. , Blanc, noir. Il se dit aussi des personnes. Cet auteur est inintelligible.
La réputation qu'eut Platon ne m'étonne pas ; tous les philosophes étaient inintelligibles ; il l'était autant que les autres, et s'exprimait avec plus d'éloquence , VOLT. , Moeurs, introduction.
ININTELLIGIBLE, INCONCEVABLE, INCOMPRÉHENSIBLE. Le premier se sépare nettement des deux autres : être inintelligible est toujours un défaut ; l'inintelligibilité est non pas dans la faiblesse ou l'incapacité d'esprit de celui à qui l'on parle, mais dans la mauvaise manière de présenter la chose. Il n'en est pas de même d'inconcevable et d'incompréhensible ; là la faute n'est plus à la manière, elle est à nous : avec cette nuance cependant, que ce qui est inconcevable surpasse le pouvoir que nous avons de concevoir, d'imaginer, tandis que ce qui est incompréhensible ne peut pas être saisi, embrassé par l'intelligence. Lat. inintelligibilis, de in.... 1, et intelligibilis, intelligible.