INHUMAINEMENT

Prononciation : i-nu-mè-ne-man
Nature : adv.

D'une manière inhumaine.
Quand j'aurais de ma main fait périr votre amant, Pourriez-vous me traiter plus inhumainement ? , QUINAULT , Agrippa, I, 2
À l'égard des Moscovites, ils demandèrent la vie à genoux, mais on les massacra inhumainement plus de six heures après le combat , VOLT. , Charles XII, 3 Il se dit, par exagération, dans les rapports des personnes entre elles.
Il [mon fils] fait attendre M. d'Harouys à Nantes pour s'en revenir ensemble à Paris ; je les admire tous deux, l'un à être si bon et si obligeant, et l'autre d'en abuser inhumainement , SÉV. , 13 déc. 1679
Je vous écrivis mercredi.... j'oubliai inhumainement, contre l'ordinaire des grand'mères, à vous parler de ma pauvre petite d'Aix , SÉV. , 19 avr. 1680
XVe s.
Lesquels pourroient avoir volonté de se venger de la mort de leurs amis meurtris bien inhumainement , JUVÉNAL DES URSINS , cité dans le Dict. de DOCHEZ.
Inhumaine, et le suffixe ment. INHUMAINEMENT. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
Comment aucunes gens sans chief se leverent à l'intencion de tuer les gentilz hommes, dames et damoiselles, et firent de maulx inhumainement , J. LE BEL , les Vrayes chroniques, t. II, p. 219
XVIe s.
[Le roi Richard d'Angleterre] arriva au port de Chipre, duquel estant rudement et inhumainement repoulsé par les Grecs.... , PARADIN , Chron. de Savoye, p. 337