ingenieur

Prononciation : in-jé-ni-eur
Nature : s. m.

1Celui qui invente, qui trace et qui conduit des travaux et des ouvrages, pour attaquer, défendre ou fortifier des places. Ingénieur militaire.
Le maréchal de Vauban, né en 1633, le plus grand ingénieur qui ait jamais été, a fait fortifier, selon sa nouvelle manière, trois cents places anciennes, et en a bâti trente-trois , VOLT. , Henr. VII, note.
Enfin il [Pierre le Grand] a eu jusqu'à une école d'ingénieurs dans un pays où personne ne savait [avant lui] les éléments de géométrie , VOLT. , Charles XII, 1
2Celui qui conduit des ouvrages ou travaux publics, tels que la construction et l'entretien des routes et des ponts, l'exploitation des mines, etc. Ingénieur des ponts et chaussées. Ingénieur des mines. Ingénieur de la marine ou ingénieur maritime. Ingénieurs des chemins de fer. Ingénieur civil, nom donné aux ingénieurs qui ne sortent pas de l'école polytechnique, ou qui travaillent pour l'industrie privée. 3Ingénieur-constructeur de la marine, ingénieur qui s'applique à l'art des constructions navales. Les constructeurs des vaisseaux de Sa Majesté seront appelés à l'avenir ingénieurs-constructeurs de la marine, Ordonn. du 15 av. 1689.
M. de Chazelles y fit les fonctions d'ingénieur, fort différentes de celles de professeur d'hydrographie , FONTEN. , Chazelles.
4Ingénieur-géographe, celui qui dresse des cartes de géographie. Ingénieur hydrographe, voy. HYDROGRAPHE. 5Ingénieur pour les instruments de mathématique, celui qui fait des instruments de mathématique. 6Ingénieur opticien, celui qui fait des instruments d'optique. XIIe s.
Il fait creuser souz terre à pic et à martel à ses angigneors, dont ot pris maint chastel , Saxons, IX
XIIIe s.
Li engignieres fut moult sage , Fl. et Bl. V. 1852
Le roy fist faire XVIII engins, dont Jocelin de Connaut estoit mestre engingneur , JOINVILLE , 221
XVe s.
D'autre part il y avoit dedans Mortaigne un maistre engigneur qui avisa et considera l'engin de ceux de Valenciennes, et comment il grevoit leur forteresse , FROISS. , I, I, 136
Un maître engigneur d'appertise [un homme qui fait des tours de force] avoit attaché une corde, laquelle corde comprenoit moult loin et par dessus la maison , FROISS. , III, IV, 1
XVIe s.
Ce que nos plus subtils ingenieux d'aujourd'hui appellent flancsfichés , D'AUB. , Hist. I, 313
La mechanique ou art des ingenieurs , AMYOT , Marc. 21
Provenç. enginhaire, enginhador ; du bas-lat. ingeniatorem, de ingeniari, s'ingénier (voy. ce mot). Enginhaire en provençal, engignere en français est le nominatif ; enginhador, engigneor est le régime. Ingénieur est une altération de la forme ancienne et correcte engigneur.